Les communes de la C.C.H.P.P.B.

DAUPHIN

Population : 830 Habitants (Recensement au 1er janvier 2017)

A l’époque romaine, elle est traversée par la Voie Domitienne, appelée ici Chemin Seinet, qui relie l’Espagne à l’Italie. Ses abords sont habités et les fermes d’aujourd’hui, qui ont succédé aux villas gallo-romaines, ont révélé au fil du temps bien de précieux vestiges : mosaïques, aqueduc, inscriptions, poteries, etc.

Ce n’est que plus tard, au Moyen-Âge, que Dauphin viendra occuper les hauteurs déjà couronnées d’un château fort, pour se protéger des pillards qui parcourent alors la contrée. De cette époque, le village conserve les tours et une partie des remparts de l’enceinte fortifiée. Passés les portails d’accès à la cité, on flânera longuement dans les ruelles caladées qui s’enfilent sous des passages couverts.

On découvrira les façades des XVIème et XVIIème siècles, en bel appareil. Au hasard des rues, on recherchera niches d’angles, fenêtres à meneaux, portes d’entrée aux encadrements sculptés. Tout le charme de Dauphin est là, dans la couleur de la pierre — un beau calcaire tiré des carrières voisines —, le soin apporté au décor, le rappel constant d’une longue histoire qui marque la moindre bâtisse.

A voir, à visiter :

  • Églises des XIIème et XVIème siècles ;
  • Orgue baroque ;
  • Passage et porte du Coulard ;
  • Rue de la Pierre (calade de 1621) ;
  • Porte de la Gardette, donjon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *